«

»

avr 16

The Borgias, saison 1

 

Série créée par : Neil Jordan

Année : 2011

Genre : Historique

Durée : 9 épisodes de 52 minutes environs

Casting : Jeremy Irons, François Arnaud, Holliday Grainger, Joanne Whalley, David Oakes …

Pourquoi cette série :

Je me suis intéressée à cette série au moment ou Canal + faisait de la publicité pour sa propre série sur les Borgias. En faisant quelques recherches, je suis donc tombée sur une deuxième série nommée The Borgia par le créateur de la série des Tudors. Vous vous en doutez, il ne m’a pas fallu bien plus longtemps pour me pencher sur cette nouvelle série.

Mon avis :

Les Borgias. Pour moi, cette famille n’évoquait pas grand-chose hormis deux ou trois scandales. Mais il semblerait que dans l’imaginaire général, elle soit accusée des pires maux du monde, complots, assassinats, inceste et luxure, bref que de réjouissances en perspective.

Une belle petite famille, prête à tout pour le pouvoir

Tout commence avec la mort du Pape actuel, Innocent II. Commence alors une véritable guerre d’influence et de pouvoir au sein des cardinaux qui souhaitent évidemment tous devenir le nouveau Saint Père. Et parmi eux se trouve Rodriguo Borgia, vice-chancelier d’Innoncent et prêt à tout pour prendre la place la plus convoitée du monde. Pour cela il ne va pas hésiter à utiliser sa propre famille, son fils ainé César, Juan et Joffre le petit dernier ou encore sa précieuse fille, la douce et magnifique Lucrèce.

Et bien le moins que l’on puisse dire, c’est que la série tient toute ses promesses pour moi. J’y ai trouvé la même qualité que dans la série des Tudors, que ce soit les costumes, les décors, l’ambiance même, j’ai été très vite transporté dans cette Italie de 1492, à l’aube de nouvelles et grandes découvertes. J’avoue que je n’ai pas vu la version créée par Canal +, donc je ne pourrais pas comparer les deux. Je me doute néanmoins que cette version plus « américaine » comprend quelques inexactitudes historiques, mais le divertissement et le spectacle est garanti. On se prend au jeu des complots et des traitrises, on en vient à aimer cette famille Borgia, qui ne semble pas plus monstrueuse que cela mais qui a une certaine tendance aux intrigues.

Le casting est tout aussi impeccable à mon sens que pour les Tudors (les responsables au casting sont d’ailleurs les mêmes pour les deux séries). Jeremy Irons joue un Rodriguo Borgia et un Pape très convaincant. Quand aux autres, même s’ils me sont pour moi tout à fait inconnu, ils remplissent leur rôle à merveille, François Arnaud est un César intrigant et charismatique, David Oakes est un Juan est un jeune qui a toujours eu ce qu’il voulait et apparait comme assez détestable et enfin Holliday Grainger est une Lucrèce Borgia, vive et innocente, belle comme un ange mais non dépourvu d’intelligence.

Bref encore une belle réussite et une série historique comme je les aime pour Showtime qui sait décidément s’y faire ! Vous avez aimé les Tudors, alors vous aimerez très certainement les Borgias.

8/10 Franchement très sympa !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>